Réussir ses semis en intérieur
5 (100%) 1 vote[s]

Semez à l’intérieur les espèces ayant besoin de chaleur.

 

Les caissettes ou les terrines

 

Vous pouvez utiliser des caissettes ou des terrines que vous placez à température suffisante dans un endroit bien éclairé. Il existe également des mini-serres, dont certaines possèdent un chauffage électrique à thermostat.

Pour réunir les meilleures conditions de levée, la terree doit être constituée d’un mélange d’éléments fibreux et d’éléments fins.

mélange pour semis

Il existe dans le commerce des composts spéciaux pour semis. Pour semer, vous répartissez les graines régulièrement sur la surface. Il ne faut surtout pas semer trop dru. Les graines très fines seront mélangées préalablement avec du sable fin. Recouvrez ensuite les graines d’une petite couche de terreau sec, que vous humectez avec un pulvérisateur. Le terreau doit être simplement humide. Pour hâter la germination, vous pouvez reecouvrir la terrine d’une plaque de verre ou d’une feuille de plastique.

Lorsque les jeunes plantes sont bien levées, il est conseillé de faire un repiquage en godets avant la mise en place définitive en pleine terre.

 

Les godets

 

Ils permettent d’élever les plantes individuellement et de les transplanter bien enracinées, dans une motte relativement solide que l’on enterre sans la briser. On évite ainsi tout choc de transplantation.

Il existe des godets en plastique que nous déconseillons à cause de leur faible capacité de réutilisation et leur impact environnemental négatif. Nous privilégions donc les godets en tourbe compressée ou autre matériau qui se déteriore dans le sol sans causer de dégâts à la terre. Ces godets permettent un repiquage direct et se dégradent dans le sol tout en laissant passer les racines. Dans ce cas, il faut arroser copieusement après le repiquage pour bien humidifier la tourbe.

 

Pin It on Pinterest

Share This