Il n’est guère possible, même en agriculture biologique, de se passer de moyens spécifiques pour lutter contre les maladies, surtout en viticulture et en arboriculture, lorsqu’on a des variétés sensibles et un climat défavorable. Au verger familial, on ne peut éviter les attaques de tavelure.

Parmi les très nombreux fongicides disponibles, seuls le cuivre et le soufre sont tolérés en agriculture biologique. Le cuivre et le suivre ont une action préventive, c’est à dire que les plantes se trouvent recouvertes d’une substance qui tue le tube germinatif des champignons.

À l’inverse, les fongicides dits « systémiques » pénètrent dans les tissus de la plante et dans la sève et tuent les filaments des champignons. De tels produits sont interdits, en raison de leur toxicité, en agriculture biologique. On constate également que certaines souches de champignons deviennent résistantes à ces fongicides.

Jusqu’à maintenant il n’a été observé aucun phénomène de résistance vis-à-vis du soufre et du cuivre. Cependant, utilisés trop intensivement, le soufre peut tuer des auxiliaires et le cuivre s’accumuler dans le sol. Certaines variétés de fruits sont sensibles à l’emploi de ces produits (phytotoxicité).

En agriculture biodynamique, le cuivre n’est pas utilisé.

 

Ledax-San

Il s’agit d’un produit préventif, fait de plantes finement pulvérisées (ortie, prèle, ail, oignon), d’algues, de poudre de roche et de 24% de soufre.

Ce produit est utilisé surtout en arboriculture contre l’oïdium et, avec une efficacité incomplète, contre la tavelure et la maladie criblée ; il a également une action préventive contre d’autres maladies.

On observe, par ailleurs, un effet de fertilisation foliaire. L’efficacité est meilleure si on laisse la préparation fermenter 1 ou 2 jours.

  • Concentration : voir les indications données par le fabricant. En général : 0.6% à 0.8%
  • Toxicité : non toxique.
  • Délai d’emploi avant récolte : 3 semaines.

 

 

Soufre (S)

Le soufre est utilisé depuis de nombreuses années, en association avec un mouillant, pour lutter contre la tavelure et l’oïdium. Lorsque la température est inférieure à 10°C, l’efficacité est inférieure à celle du cuivre. Par contre, appliqué lorsqu’il fait plus de 28°C, le soufre peut provoquer des brûlures. L’utilisation de soufre associé à des substances végétales ou minérales s’est avéré efficace.

Attention : pour certaines variétés de fruits (par exemple Cox-Orange), on peut provoquer le « russeting ». Le soufre est toxique pour les Anthocorides et, à un moindre degré, pour les coccinelles et les acariens prédateurs.

  • Concentration : voir les indications sur les emballages.
  • Toxicité : non toxique.
  • Délai d’emploi avant récolte : 3 semaines (Suisse), pas de délai en France.

 

 

Silicate de soude

Le silicate de soude est un produit liquide, riche en silice et alcalin. On peut l’utiliser, surtout en été, à titre préventif, contre les maladies cryptogamiques en arboriculture et en viticulture.

  • Concentration : environ 0.5 à 2%
  • Toxicité : classe 4 en Suisse
  • Délai d’utilisation avant récolte : 3 semaines (Suisse).

 

 

Cuivre (Cu)

Le cuivre était déjà utilisé très anciennement pour lutter contre les maladies cryptogamiques de la vigne. Certaines méthodes d’agriculture biologique autorisent le cuivre à faible concentration, mais sans l’associer à d’autres produits chimiques. On l’utilise contre le mildiou de la vigne, la tavelure (surtout par temps froid et avant la floraison) et contre le mildiou de la pomme de terre et de la tomate.

À des concentrations trop élevées, le cuivre provoque le « russeting » sur les fruits à pépins et il peut inhiber le développement de certains êtres vivants du sol. C’est pourquoi ce produit n’est pas autorisé par la méthode biodynamique.

  • Concentration : voir indications sur les emballages.
  • Toxicité : classe 4 (Suisse).
  • Délai d’utilisation avant récolte : 3 semaines (en Suisse).

 

 

Permanganate de potassium

Il s’agit d’un sel de potassium riche en manganèse, utilisé également en bains de pieds ou en organisme. Il a une action stimulante sur la végétation en raison de l’oxygène qu’il contient, et une action désinfectante et inhibitrice sur le développement des champignons.

On ne l’utilise que rarement dans les vergers commerciaux en mélange avec le soufre.

Le permanganate de potassium est également efficace en traitement de semences. L’efficacité de ce produit n’a cependant pas encore été testée de manière systématique.

À des concentrations trop élevées, il provoque des taches sur les produits.

  • Concentration : 0.1 à 0.15%.
  • Toxicité : classe 3 dans le commerce ; non classé à la concentration de 0.1% (en Suisse).
  • Délai d’utilisation avant récolte : 3 semaines (Suisse).

Dans la même thématique

Lutter contre les maladies et les ravageurs du jar... Il existe de nombreux moyens de lutte mécaniques contre les ravageurs et les maladies utilisables dans les jardins, moyens qui furent souvent très uti...
Le désherbage thermique Finies les corvées de désherbage ? Adieu binette et sarcloir ? Existe-t-il une manière élégante de contrôler les mauvaises herbes qui envahissent une ...
La gestion des mauvaises herbes en bio   Les mauvaises herbes  On devrait parler d' "herbes spontanées des cultures" plutôt que de "mauvaises herbes". Les aspec...
Le repiquage et la plantation Le repiquage et la plantation sont deux opérations très semblables, qui consistent à arracher une plante et à la replanter ailleurs. Le terme « planta...

Pin It on Pinterest

Share This