Graines de plantes potagères

Semer des graines potagères

 

Les potagers peuvent combler les besoins de la famille en légumes. Cela dépend de la production, rarement de l’espace à cultiver, mais surtout de l’entretien nécessaire que nécessitent les potagers. Et, rien ne vaut le « fait maison » tant qu’on a le choix.

 

Les plantes potagères sont cultivées à des fins utilitaires. Un jardin potager regroupe, entre autre, les plantes vivrières, parfois destinées à la consommation familiale. On peut, donc, y trouver des fruits mais surtout des légumes, comme des aubergines, tomates, carottes, concombres et choux. Il est aussi tout à fait possible d’y rajouter des plantes aromatiques qui y pousseront parfaitement bien.

Pour y faire, semer des semences potagères reste un moyen facile pour s’assurer d’une bonne récolte, à terme. Dans ce sens, vous avez le plein pouvoir de gérer tout ce qui concerne vos plantes potagères. Dans ce cas, bien décider de semer des graines, la culture potagère nécessite, plus ou moins, le respect de quelques démarches. Notamment, depuis la semence jusqu’à la récolte.

 

Variétés de graines potagères

Les variétés des graines de légumes sont bien évidemment très copieuses. De ce fait, en voici quelques-unes des plus populaires et des plus utiles pour notre quotidien.

Le mieux serait en fait de choisir des variétés qui sont adaptées à votre climat. Toutefois, vous pouvez tout de même opter pour tous les légumes, mais tout en les adaptant à leurs conditions nécessaires.

Aussi, vous pouvez choisir vos graines potagères en fonction de leurs entretiens (facile ou plus compliqué), et de leurs rendements. Concernant les graines, il y en a celles des carottes, radis, céleris, d’aubergines, poirée, artichauts, etc.

Sinon, vous pourrez également tenir en compte les légumes anciens. Ces derniers sont uniques en matière de goûts et de santé. Les légumes anciens sont, en fait, les légumes qui étaient des plus prisés pendant la guerre. Parfaits pour être combinés à d’autres légumes comme les carottes et les tomates. Notons par exemple, les topinambours, l’arroche, l’ortie.

Vous pouvez, désormais, vous fournir en ligne ou de manière traditionnelle, en magasins prétendus.

 

Entretenir son potager

L’entretien d’un potager ne nécessite pas trop de temps. Après avoir bien traité le terrain, vous allez vous lancer à la plantation. Autrement dit, vous ferez le semis.  Un calendrier des semis (de légumes) devrait toujours être à la disposition afin de connaître quand semer ; d’identifier la période de la récolte de tels ou tels légumes. Aussi, pour suivre au mieux l’évolution des plantes potagères.

Ce calendrier des semis dépend, en fait, de la variété de légumes que vous cultivez et de la période (généralement par mois) à laquelle vous la cultivez.

Après la plantation, il existe des légers entretiens, selon le résultat souhaité par le propriétaire du jardin potager. Notamment, un arrosage régulier et léger est indispensable pour le potager, jusqu’à la récolte. Toutefois, vous pouvez choisir parmi des techniques plus efficientes.

Ensuite, les légumes nécessitent la lumière du soleil pour se développer rapidement et sollicite moins l’affrontement avec le vent. Ainsi, certains optent pour les techniques sous serre, ou en utilisant d’autres moyens de couverture.

Enfin, travailler l’espace de votre plantation. Se disposer de clôture pour maintenir les plantes. Ou bien de clôture grillagée pour que les plantes puissent grimper et s’accroître rapidement.

 

Rappelons que, vous pouvez semer sur un grand ou petit jardin potager. Sur un petit potager, la récolte peut toujours être plus que productive. Cela dépend vraiment de l’attention que vous portez sur votre plantation. Veiller aux nutriments nécessaires pour les légumes, y compris les engrais et l’eau.

Dans ce sens, en vue d’obtenir une bonne qualité de légumes, les engrais verts (bios) sont très recommandés. De plus, cette alternative contribue à la préservation de la fertilité de sol.

Pin It on Pinterest

Share This